vendredi 15 avril 2011

La voix des gens du Sud de la France

Les gens du Sud de la France ont "des choses" à dire : interviews et micro-trottoirs

Les gens dans la Sud de la FranceEst-ce vrai qu'ils sont "superficiels" ou "froids" comme le prétendent "certains" habitants du Nord de la France ? Ou sont-ils plus ouverts que les autres ? Le soleil les rend-il paresseux ? Et les blagues sur le fameux "quart d'heure" montpelliérains ou perpignanais ou nîmois ou... signifient-elles que les gens du Sud de la France ne sont jamais ponctuels ?

La nouvelle Revue online des Gens du Sud de la France veut savoir ce qui se cache derrière tous ces préjugés. Son équipe se promène dans les rues de Marseille, de Montpellier, de Nîmes, de Perpignan, de Narbonne, de Béziers,... bref, dans toutes les villes et souvent dans les villages qui forment le Sud de la France, ce pays près de la Méditerranée, et elle parle avec les gens. Elle leur pose des questions sur leur vie et leur demande leurs avis sur les sujets qui déterminent leur quotidien.

Mais avant de constater comment vivent les gens du Sud de la France, l'équipe de la Revue online interroge les Français du Nord et du Sud pour savoir, ils vivent : où se trouve ce fameux Sud de la France ? Selon un sondage de France Soir et Ipsos, 43 pour cent des Français aimeraient bien vivre à Montpellier. Toujours est-il que la ville compte chaque année quelque 10.000 "Nouveaux Montpelliérains".

La vie des gens près de la MéditerranéeQui sont-ils, ces gens du Sud de la France ? Peut-on les "catégoriser" ? - Et doit-on être né dans le Sud pour en faire partie ? Selon Gabriel Preiss, anthropologue à Montpellier, une "ville appartient à celui qui s'y sent bien, peu importe s'il y passe une vie, des années, des heures" - tout le monde fait partie des "gens du Sud" sous condition qu'il souhaite en être.

Un Monsieur de Béziers interrogé par l'équipe des "Gens du Sud de la France" traite la question d'un œil plus critique. D'après lui, les "Gens du Sud" en général n'existent pas. Déjà, chaque ville a sa propre histoire, son propre caractère, sa propre politique - et son taux de chômage. Mais la plupart de ces villes ont quelque chose en commun : les chantiers. "Circuler en voiture est un problème qui concerne pratiquement toutes les villes du Sud de la France", constate une Parisienne qui, chaque année, visite la région de la Méditerranée. "Les unes construisent leur tram, les autres leur trambus, encore d'autres aménagent des routes et des parkings. Bref, il y a des travaux partout."

Même si la "Revue online des Gens du Sud de la France" informe ses lecteurs parfois des sondages "officiels" publiés par des organismes comme Ipsos, elle ne fait pas elle-même des enquêtes "représentatives". Son équipe interroge tout simplement les gens dans la rue, des micro-trottoirs qui se déroulent au "cœur" des événements ou, plus souvent encore, de la vie quotidienne. "Nous sommes proches des gens, nous observons leurs visages pendant qu'ils parlent, nous sentons leur colère et leur joie. C'est ce qui fait plaisir dans notre travail : on ne parle pas des gens, on les laisse parler eux-mêmes."

Montpellier, Nîmes, Béziers, Perpignan...: les gens du Sud de la FranceToutefois, parmi tous ces gens "anonymes" dans la rue - dont l'anonymat se lève dès qu'ils parlent de leur vie, qu'ils donnent leur opinion ou qu'ils offrent un sourire - il y en a dont les visages sont plus familiers que ceux des autres. Par exemple ceux des artistes - les peintres comme André Leclerc ou les artistes qui exposent leurs œuvres aux foires d'art telles que le Corum des Peintres à Montpellier, les chanteurs comme le Catalan Jordi Barre ou ceux ou celles qui sont si importants pour la vie des gens du Sud de la France : les créatrices et créateurs des entreprises et associations qui refusent le chômage et dont les services facilitent ou embellissent souvent le quotidien.

Mais il y a une "catégorie" de gens qui ne trouve pas son entrée dans la Revue online des Gens du Sud : les héros, les "hyper-connus", les vedettes, les stars. Parce qu'il n'y a pas de "stars" parmi les gens du Sud de la France. Ceux qui se distinguent par leurs œuvres artistiques ou économiques restent des gens simples comme les autres, ouverts à tout contact, amoureux du soleil. Car, même si, dans le Sud de la France, il n'y a pas deux personnes qui sont "pareilles", tout le monde a quelque chose en commun : l'amour du soleil... et le fait d'avoir "des choses" à dire. C'est pourquoi la "Revue online des Gens du Sud de la France" a été créée.
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire