mardi 16 avril 2013

Des tables en triangle, métal brossé et verre craquelé...

Création à Montpellier : Alain Hajji, l'homme qui réinvente les meubles en verre craquelé et métal brossé... et les tables en triangle

Ce qui est importante pour Alain Hajji et son fils Mehdi, c'est la création. Et la communication. Créer et communiquer, c'est la vie pour ce Monsieur qu'on rencontre aujourd'hui aux foires et à sa boutique à côté de la place de la Comédie à Montpellier, toujours prêt à discuter avec les Montpelliérains qui regardent ses meubles en métal brossé et verre craquelé, à écouter les critiques et les opinions - bien que, s'il avait envie, il puisse se "payer le luxe" de passer son temps à son bureau, tranquille...
 
Lorsqu'on écoute l'histoire de la "petite entreprise" d'Alain Hajji, on ne peut que croire de nouveau à l'ancien rêve du "tout est possible" - un rêve qui, à cause ou, plutôt, grâce à la crise, est réalisé aussi par d'autres Montpelliérains. Mais il est sûr que, pour ce "tout est possible", il faut l'énergie de cet homme qui est toujours prêt à bondir sur une nouvelle idée, toujours en mouvement, toujours actif. Son fils, Mehdi, donne à première vue l'impression d'être un peu plus "posé", mais dès qu'on le connaît un peu mieux, on voit en lui la même énergie que dans son père - une énergie de création.
 
Au début, comme si souvent, il n'y avait qu'une idée. Alain Hajji avait envie de donner "autre chose" aux gens qui en avait marre de leurs meubles classiques. Renonçant au bois, il s'est lancé dans un concept de meubles en métal et verre... et il inventait les chaises et les tables en verre craquelé et métal brossé. Mais il est allé encore plus loin : il a laissé tombé les formes classiques - et tout à coup, rien n'était plus comme avant. Une fois libérées des formes classiques, les tables en triangle, par exemple, n'avaient plus rien d'étonnant.
 
Toutefois, il est clair que les idées et l'esprit de création ne suffisent pas pour monter une entreprise. Alain Hajji n'est pas seulement un artiste qui fait l'ébauche d'une nouvelle table en quelques minutes et qui n'a même pas besoin de réfléchir pour lui trouver un nom approprié et originel, il a aussi l'esprit d'un homme d'affaires. Il sait, comment faire produire ses tables en métal brossé et verre craquelé pour un prix modeste - sans pour autant renoncer à la qualité - et il sait, comment attirer les yeux des clients. Il n'a pas peur des médias, ni des gens qu'il accueille toujours avec un de ses sourires transmettant l'idée directrice de son "tout est possible".
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire