vendredi 19 avril 2013

Tables en verre craquelé et métal brossé - un concept social

Alain Hajji et Eileen Gray : les meubles en verre et métal... deux époques, un concept

Si les meubles en verre et métal qu'on trouve aujourd'hui à Montpellier sont considérés comme absolument modernes symbolisant la rupture avec le traditionnel, on trouve le même concept - ou, au moins, la base du même concept - déjà au début du 20ème siècle, où il faisait partie des styles que l'histoire de l'art appelle les "classiques du design moderne."
 
Comparons, par exemple, la fameuse "Table à Cocktail" dessinée par Eileen Gray dans les années 20, avec une des tables en verre et métal d'Alain Hajji à Montpellier. La table d'Eileen Gray est réalisée en acier inoxydable chromé et son plateau est en verre de cristal. La création nommé "Table haute Jupiter" d'Alain Hajji suit la même idée - une table ronde avec plateau en verre et pieds en métal. Mais la table du Montpelliérain présente des attributs qui, plus que celle d'Eileen Gray, s'adaptent à notre époque : des pieds en fer forgé et métal brossé, et le plateau en verre craquelé. Et, petit clin d'œil au confort des utilisateurs - des reposes pieds également en métal brossé.
 
De nos jours, nous pouvons considérer le Montpelliérain Alain Hajji comme représentant d'une époque moderne où beaucoup des gens ont envie de renoncer aux matières classiques et de découvrir d'autres styles - un phénomène qui, toutefois, était déjà actuel à l'époque d'Eileen Gray. Il est remarquable que, bien qu'elle ait travaillé en France pendant la plus grande partie de sa vie, cette pionnière des meubles en verre et en métal soit originaire de l'Irlande - d'un pays qui ne connaissait pas la tradition des chaises ou tables en métal. Alain Hajji, par contre, un homme de la Méditerranée, est né dans cette tradition qui, déjà au 14ème siècle, a conquis une partie de la population des pays du Sud - d'abord les pauvres qui ne pouvaient pas se payer le bois, plus tard les riches qui, comme aujourd'hui, avaient envie de styles "alternatifs".
 
C'est en effet dans la région méditerranéenne qu'Eileen Gray a eu l'idée de fabriquer des meubles en verre et métal. Jusqu'à 1924 où une commande la mène dans le Sud de la France, elle se servaient plutôt du bois et misait sur la technique du bois laqué, dans le style de l'Art Déco. Bien que même les copies de ses œuvres en verre et métal soient vendues aujourd'hui à des prix bien élevés, elle était fascinée de l'idée des meubles en métal pour les pauvres qui était en vogue 600 ans avant son époque. C'est dans le même esprit que, un peu plus tard, elle a créé le concept de l'architecture sociale.
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire