mercredi 30 juin 2010

Montpellier Beach Master : le Beach-Volley à Montpellier

Le Volley sur sable à la Place de la Comédie à Montpellier et Kevin et Andy Cès, champions de France, à la Grande Motte

Beach-Volley à MontpellierD'abord la cinquième édition du "Montpellier Beach Master", avec dix jours de compétitions internationales en Beach-Volley et 500 tonnes de sable blanc sur la "plage de la Comédie" - la semaine prochaine un écran géant pour que les Montpelliérains puissent suivre ensemble le championnat de France de Footbag... la Place de la Comédie à Montpellier a tout pour devenir un point de rencontre des sportifs internationaux et de leurs admirateurs.

Il y en avait pour tout le monde : le tournoi des légendes du volley de plage, le tournoi France contre Brésil, une journée d'entraînement de l'Académie Élite de Montpellier, le tournoi du Club de la Presse, le tournoi des étudiants… Pas un moment où l'amateur du Beach-Volley ne pouvait pas se régaler.

Même pendant les pauses, personne n'avait besoin de s'ennuyer. Des stands divers offraient de distraction, à boire et à manger, et les soirées étaient meublées par des concerts sur la "plage de la Comedie" et, pour les amateurs, un défilé de bikini.

Vu le nombre des spectateurs, le Beach-Volley pourrait donc devenir le nouveau sport favori des Montpelliérains. Ce qui ne serait pas étonnant : le Volley sur sable ou Volley de plage, comme disent les Québécois, est un sport qui aurait pu être inventé directement pour les plages de Montpellier. Elles ont tout ce qu'il faut pour le Beach-Volley : le sable et le soleil qui brille assez longtemps pour jouer au Beach-Volley presque toute l'année.

À l'origine, le Volley sur sable n'était pas vraiment un sport français, Il a été inventé en Californie, dans les années 1920, où les plages sont aussi belles que celles autour de Montpellier. Plus tard, il est tombé dans l'oubli jusqu'à ce qu'il a été réinventé en Italie - encore un pays avec de belles plages. Mais le premier tournoi international a été organisé en France ! En 1996, toutefois, le Volley de plage est enfin entré aux jeux olympiques,...

Montpellier et le Volley sur sable...et quand, aujourd'hui, on pousse le ballon sur une des plages autour de Montpellier, on peut comparer sa performance à celle de grands sportifs : Misty May, par exemple, la double championne olympique ou Charles Kiralye qui était le premier à emporter le titre du joueur du siècle en Beach-Volley. Et, qui sait, peut-être tombe-t-on même sur un des membres de l'équipe de France, Kevin et Andy Cès, qui font tout pour participer aux prochains jeux olympiques. En 2009, Kevin et Andy Cès tenaient la 14ème place sur la liste mondiale du Beach-Volley - mais rien n'est sûr : juste 24 équipes sont acceptées aux jeux olympiques… Kevin et Andy Cès ont donc la concurrence de 23 équipes dans le monde.

Mais, de toute manière, leurs conditions d'entraînement ne pourraient pas être meilleures : ils ont a leur disposition les plages autour de Montpellier. Car les champions de France font partie du club… de la Grande Motte !

Ceux qui ont observé les divers tournois du "Montpellier Beach Master" ont remarqué un atout énorme du Volley sur sable : on n'a pas besoin de beaucoup de monde. Pour le Beach-Volley, quatre personnes sont suffisantes, deux dans chaque équipe. Les Français jouent parfois à six ou huit, mais les règles internationales n'exigent que quatre participants.

Montpellier Beach MasterIl y a un autre avantage : les règles sont très faciles. On pousse le ballon comme au volley-ball classique. Chaque équipe peut le toucher trois fois avant de l'expédier vers l'autre côté du filet... attention qu'il ne tombe pas avant d'atterrir chez l'adversaire ! S'il tombe, l'équipe opposée aurait gagné un point. Mais les joueurs ne sont pas obligés de le toucher exclusivement avec les mains - ils ont le droit de se servir de toutes les parties de leurs corps : des mains, des bras, de la tête, des coudes, et si l'on arrive à l'expédier avec les jambes ou les pieds sans perdre l'équilibre, on peut jouir d'une grande diversité de techniques.

On joue jusqu'à 21 points, avec un minimum de deux points d'écart entre les deux équipes. Si, après deux sets, le vainqueur est clair, on peut s'arrêter. Sinon, on recommence encore une fois.
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire