samedi 13 mars 2010

Montpellier : Salon la Création au féminin - l'artisanat et les femmes

Des étudiantes de l'IUT, "de fil en filles" et la Ligue contre le cancer : ensemble pour la création au féminin à Montpellier

Montpellier, salle Pétrarque
D'abord, il y avait cinq jeunes dames, étudiantes en technique de commercialisation à l'IUT à Montpellier, qui avaient besoin d'un projet de valorisation de leurs études. Puis, ou, plutôt, en même temps, il y avait la Ligue contre le Cancer. Et les deux ensemble, cela donne le premier salon de La création au féminin à la salle Pétrarque à Montpellier.

Lorsque elle est ses collègues avaient besoin d'un projet pour valoriser leurs études, raconte Julie Dalvigot, une des cinq étudiantes de l'IUT, elles auraient eu envie de consacrer ce projet à "la femme". À la femme en général, et à la femme de Montpellier en particulier. Mais ce n'était pas tout.

"On voulait aider les artisans à mettre en valeur leurs créations, à se faire connaître." Souvent, ces artisans n'ont pas de point de vente proprement dit et dépendent des foires et des salons. Mais cela ne veut pas dire que la qualité de leurs produits ne serait pas comparable à celle des offres des boutiques "officielles" - souvent, le talent de ces jeunes créatrices et créateurs est remarquable et mérite d'être découvert. "Nous espérons que le salon les aide. Pour qu'ils puissent continuer à produire."

La femme à MontpellierLe salon organisé par les cinq jeunes Montpelliéraines, soutenues par l'association "de fil en filles" est entièrement consacré aux besoins et aux plaisirs de la femme. Des bijoux, des sacs, des vêtements,… tout ce que les artisans et créateurs peuvent faire pour que la femme se sente bien.

"C'est le féminin qui nous intéresse", commente Julie. Comme ses collègues, elle se sent attirée par la mode, mais non par la mode qui se restreint à une petite tranche d'âge : "Ici, vous trouvez la mode pour les femmes entre 16 et 65, enfin, sans limite d'âge." Mais il est clair qu'il n'y a pas seulement les femmes qui créent pour les femmes. Bien qu'il ait un peu plus de femmes créatrices au salon de la création au féminin, il y a aussi un certain nombre de créateurs. Toutefois, "on a vraiment voulu viser la création féminine."

Il n'y a pas mal de Montpelliérains qui ont aidé les cinq étudiantes à organiser leur "Création au féminin". D'abord, il y a la mairie qui a mis la salle Pétrarque à leur disposition, avec des tables et des chaises. Pas mal de commerçants de Montpellier ont aidé eux aussi : ils ont donné des lots pour la tombola dont le profit, bien sûr, ira à la Ligue contre le cancer. "Nous avons vécu un véritable élan de solidarité", remarque une des organisatrices.

La création au féminin, MontpellierEt voilà un homme qui, avec sa copine, est créateur de bijoux. Il sait ce qui plaît aux femmes - et aux hommes. Il voit parfois des hommes qui ont envie d'acheter un bijou, mais leurs femmes sont plus économes. "Mais normalement, les filles sont plus acheteuse que les hommes...", rit-il. Ensuite, il devient sérieux. "Il y a un bon public ici, beaucoup de femmes, aussi beaucoup de couples."

Sa collègue est également contente de sa présence au salon de la création au féminin. "Pour une première manifestation de ce genre, c'est très bien fréquenté. L'organisation est impeccable. Et l'ambiance est bonne. Si ça se refait, je reviens."

Mais les artisans ne sont pas seulement venus pour se faire connaître : "À cette époque-ci, je fais très peu de salons", explique une des créatrices. "Mais comme c'est une manifestation pour aider la Ligue contre le cancer, je suis venue." - Et l'a-t-elle regretté ? - "Non, certainement pas."

Pour d'autres artisans, le salon au féminin est une des premières expériences de foire. "La salle est agréable, le public est intéressé. Je trouve que c'est vraiment sympa d'être au cœur de Montpellier, à l'intérieur, sous les voûtes de la salle Pétrarque."
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire