mardi 24 novembre 2009

En attendant... le marché de Noël à Montpellier

La ville de Montpellier à l'ère "avant"...
le marché de Noël

Noël à MontpellierMontpellier attend. Les petites cabanes sont déjà montées, et la nuit, l'arbre de Noël éclaire la Place de la Comédie, en concurrence avec des centaines de lumières qui étincellent dans les arbres.

Montpellier, arbre de NoëlEncore quelques jours et la Comédie sera envahie. Pour la sixième fois, les vendeurs arriveront des environs de Montpellier et de plus loin, pleins d'espoir pour la saison à venir. Des curieux se presseront autour des stands, avides à capter un bout des tables remplies de bijoux, de jouets, de vêtements, d'anges et de peluches ou, bien sûr, de la bonne nourriture de Noël. Les produits du terroir et l'artisanat sont en compétition avec les chocolats et le vin chaud...

...le vin chaud à Montpellier ? Bien qu'il fasse beau et relativement chaud ? - Cela va de soi. Le soleil qui inonde la place, les arbres qui n'ont pas encore perdu leur feuillage rouge et doré, le vin chaud, tout cela fait partie d'un Noël à Montpellier.

Mais pour le moment, Montpellier attend. Tout est prêt pour le 4 décembre, le week-end d'ouverture. Juste la crèche n'est pas encore sur place. Et les stands bleu ciel, cachés dans l'ombre, rêvent des lumières de Noël.

Montpellier, MéditerranéeEt ils rêvent des Hivernales, calquées sur les Estivales qui, depuis des années, ont tant de succès. Ces soirées sont devenues chers aux Montpelliérains qui, chaque vendredi de l'été, se rassemblent autour de grandes tables placées sur l'Esplanade, sous le ciel du Midi, et ils mangent, ils écoutent de la musique, ils dansent, ils rient, et ils parlent, parlent, parlent… On parle avec ses amis, mais aussi - grande table oblige - avec des gens qui, d'abord des "étrangers", deviennent vite des copains. Des copains d'une soirée, d'un été ou, peut-être, des copains tout court. Parce qu'à Montpellier, comme dans toutes les villes, les gens ont besoin de rire et de parler avec leurs voisins.

L'année dernière, les Estivales de l'été ont été "complétées" par les Hivernales de l'hiver. Toujours sur l'Esplanade, mais bien à l'abri sous des tentes, dans la lumière de l'arbre de Noël, entourés par la musique et le rire des Montpelliérains.

Il est vrai que tout le monde n'est pas heureux de l'arbre de Noël que la mairie de Montpellier a "planté" sur la place de la Comédie. Il est vrai, aussi, qu'il n'y a plus trace de l'ambiance "naturelle" des sapins de jadis. Plus d'odeur de conifères qui rappelle les forêts du Nord, plus d'aiguilles sèches qui, petit à petit, couvrent le sol. Juste une imitation en métal, remplie de lumières artificielles. "La caricature d'un arbre", disent les uns et, plus fort, "pourquoi nous prive-t-on du bon vieux sapin ?"

Mais les autres, les amateurs de la nature, ils sourient. "Pourquoi mettre un vrai arbre sur la Comédie ? La ville ne devient pas forêt, pour si peu. J'approuve la décision de la mairie : de cette façon, un arbre de moins est condamné à mourir - pour Noël."
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire