samedi 20 décembre 2014

Montpellier - gymnastique, promenade, basket… à la mer ?

Montpellier, les Montpelliérains, le sport et la mer

Quand on demande aux Montpelliérains, comment ils aiment passer leurs dimanches, la réponse la plus fréquente est, bien sûr, aller à la plage. Et ceux qui vont à la plage ne s’y rendent pas seulement pour prendre le soleil, mais aussi - et surtout - pour se baigner.

Se baigner dans la mer n’est peut-être pas le sport le plus performant, mais il fait plaisir. Et on bouge, on fait du bien à son corps - un sport doux, comme il convient à l’ambiance de la région méditerranéenne… comme disent beaucoup de visiteurs du Nord. Car les Montpelliérains ont la réputation de préférer les sports doux, et cela surtout en été. Est-ce vrai ?

« Oui, il est vrai, mon sport préféré est nager dans la mer », confirme une dame dans la trentaine questionnée par l’équipe de Montpellier Presse Online. « En hiver, je vais parfois à la piscine, mais moins souvent. Vous avez raison », elle sourit, « je fais effectivement plus de sport en été qu’en hiver. »

« J’adore la mer », dit aussi une dame dans la cinquantaine. « En été, j’y vais souvent pour me baigner, mais pas le week-end, plutôt en semaine et de préférence le soir ou tôt le matin. Mais j’y vais aussi en hiver quand il n’y a personne, pour me promener, seule ou avec une amie. »

« Bien sûr, je ne me baigne pas en hiver », explique aussi un Monsieur dans la quarantaine. « En été, ça m’arrive très souvent. Mais j’aime aussi jouer au basket, pas seulement en été. Ou, plutôt, plus souvent en hiver qu’en été, quand il fait moins chaud. »

Une femme dans la trentaine aime la mer, mais pas la chaleur : « Oui, il m’arrive d’aller me baigner. Mais en hiver, j’y vais plus souvent. Pour faire de la gymnastique. On est un petit groupe, surtout des femmes, mais on a aussi deux hommes. On se donne régulièrement rendez-vous à la plage de Carnon, sauf s’il pleut, on respire le bon air de la mer, on profite du calme et un et deux… on fait la gym »

« En été, je vais me baigner avec les copains, comme tout le monde », enchaîne un étudiant, « c’est normal, c’est pour ça qu’on vit dans le Sud. En hiver, je préfère me promener en vélo, au long du Lez ou, surtout, près de la mer. »

Été ou hiver, la mer et le bord de mer jouent un rôle énorme dans le comportement sportif des Montpelliérains. Les statistiques ne révèlent pas si la mer donne à ses voisins l’envie de bouger leur corps, mais toujours est-il qu’entre 2008 et 2013, le nombre des personnes inscrites à un club de sport en Languedoc-Roussillon a augmenté de plus de 10 pour cent. 18 pour cent de la population du Hérault exercent régulièrement un sport, dont 42 pour cent sont des adultes, 42 pour cent des seniors et, chiffre étonnant, juste 16 pour cent des enfants.

Ce qui est remarquable : le pourcentage des femmes sportives augmente sans cesse. « Nous on aime bouger, les hommes préfèrent rester devant la télé », constate une dame dans la quarantaine avec un sourire, pour continuer : « Non, je blague, ils ne restent pas forcément devant la télé. Mais nous, les femmes, on aime faire quelque chose pour nos corps et puis, on sort souvent en groupe. Les hommes sont plutôt des individualistes. »

« Je ne suis pas sure que je ferais du sport si j’habitais, par exemple, à Lyon. Je ne suis pas une sportive », raconte une dame dans la quarantaine qui va régulièrement à La grande Traverse pour courir. « Mais la mer m’inspire, surtout quand les touristes sont partis et j’ai la plage pour moi toute seule. Courir à la mer, c’est… comme si on court dans un milieu pur. La ville et la pollution sont oubliées, comme si elles n’existaient pas. » Parfois, une copine se joint à elle. « Quand on est à deux, on court pendant quelques minutes, mais après, on se promène. Elle a du mal à courir et on aime bien bavarder ce qui n’est pas possible quand on court. Pour compenser, on fait dix minutes de gymnastique avant de rejoindre la voiture. »

Un Monsieur dans la cinquantaine aime le sport lui aussi, mais il est surtout fière des performances de ses concitoyens. « Les Montpelliérains sont très sportifs, tout le monde le sait. Nous avons aussi les stades, des gymnases et des piscines pour accueillir des compétitions. » Observation juste : en 1997, Montpellier était même numéro 1 dans le challenge de la ville la plus sportive de France : « Montpellier est une ville où le sport de haut niveau est représenté dans presque toutes les disciplines : football, rugby, handball, basketball, volleyball, … et même le water-polo... » …un sport qui ne se déroule pas à la mer, mais où l’élément de l’eau joue, de nouveau, un rôle essentiel…

Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire