vendredi 12 février 2010

Travaux à Montpellier : un nouveau sol pour l'Œuf de la Place de la Comédie

Les travaux à Montpellier : Georges Clemenceau, lycée Joffre, Polygone, Vert Bois et "l'Œuf"

Plan d'aménagement à MontpellierLe plan pour "repenser" la structure de Montpellier et faire de sa voirie le modèle d'une ville où tous les habitants et visiteurs se peuvent déplacer sans problème et où, en même temps, le respect de l'écologie est garanti, fut lancé il n'y a pas longtemps.

Il est vrai que les travaux sur la ligne 3 du tramway gênent déjà assez les Montpelliérains. Avec ceux du plan d'amélioration du trafic, les problèmes de circulation seront encore plus lourds. 2010 sera donc une année où les Montpelliérains seront forcés, s'ils veulent où non, de "souffrir" pour un meilleur avenir. De toute manière, les travaux ont déjà commencé.

Ces nouveaux travaux concernent, par exemple, l'avenue Georges Clemenceau, à l'angle de la rue de Belfort. Ici, la voirie doit être remise à neuf pour améliorer la sécurité sur le carrefour. Si la météo le permet, les travaux commenceront immédiatement au début des vacances, c'est-à-dire le 15 février - ainsi, au moins les enfants et les parents qui les amènent à l'école n'en seront pas concernés. Si tout va bien, les travaux ne dureront que quelques jours.

Mais une partie des travaux à Montpellier est déjà réalisée. Ainsi, dans le coin du collège Joffre et le parking du Polygone, à l'Allée de Montmorency, des travaux plus longs et importants sont terminés, et le nouveau visage du site correspond absolument à l'idée du grand plan d'aménagement de Montpellier. On créa donc un espace plus ouvert à côté du lycée et du collège Joffre pour, surtout, augmenter la sécurité des élèves. Cet espace a la forme d'un large plateau piétonnier qui sert aussi aux parents à mieux se garer quand il déposent leurs enfants. Dans ce sens, on s'est aussi occupé des routes que les élèves doivent traverser et de l'accès au parking du Polygone : le carrefour de l'avenue de Nîmes fut transformé en giratoire, et pour accéder au parking du Polygone, on a maintenant la possibilité de tourner directement à gauche.

Esplanade Charles de Gaulle, MontpellierEn même temps, on a commencé à réaliser un point important du réaménagement de Montpellier : l'élargissement des trottoirs pour que les piétons circulent plus facilement en ville. Plus tard, on partagera le trottoir entre piétons et cyclistes pour que chacun aurait sa propre partie sécurisée. De cette façon, les Montpelliérains à vélo pourront emprunter l'avenue Jean Mermoz et joindre le centre ville sans quitter les voies cyclables.

D'autres travaux dans le sens de sécurité des élèves ont été réalisés autour du groupe scolaire Vert Bois. Cette amélioration du quartier a été prévue depuis plusieurs années, mais la ville a bloqué ces travaux pour, d'abord, finir le bassin de rétention des eaux pluviales au stade Jeannot Véga - les deux travaux en même temps auraient causés trop de gêne à la circulation. Entre-temps, on a élargi le trottoir devant les écoles, et la rue est devenue zone à 30 kilomètres/heure. Ainsi, la question de sécurité se pose déjà moins. En plus, on a construit des plateaux surélevés devant l'école Jules Ferry, et l'école maternelle Térésa a même eu droit à un parvis ombragé. Pour combler le tout, l'éclairage public a été renforcé pour que les élèves circuleront plus facilement les matins ou après-midi en hiver.

Mais pour les Montpelliérains, les travaux les plus spectaculaires seront ceux de la Place de la Comédie : à partir du 15 février, on refera le sol autour du fameux Œuf. Toutefois, à la déception de pas mal de Montpelliérains, les matériaux resteront les mêmes : aucun espoir, alors, de ne plus glisser les jours de pluie. Peu d'espoir, aussi, de s'installer tranquillement sur une des terrasses des cafés de la Comédie pendant les trois mois prévus pour la première tranche des travaux. Mais il est vrai que ces terrasses sont beaucoup plus fréquentées en été - surtout par les visiteurs de Montpellier. Et en été, on pourra profiter de nouveau des cafés sans être entouré du bruit des travaux.

Montpellier, place de la ComédieCeux qui fréquentent la Comédie pendant la nuit - entre 1.30 et 7 heures, ne seront pas trop tranquilles non plus - bien que la mairie promet que les travaux seront le moins bruyants possibles : on profitera de ces heures avec beaucoup moins de trafic pour changer l'illumination des façades.

On a compris - ces travaux sur la Comédie ne correspondront pas à un "petit bricolage" : leur budget est fixé à 683 000 euros.

Toutefois, il y a aussi des travaux à Montpellier qui ne gênent personne et qui font plaisir : l'Esplanade a reçue un nouveau Ginkgo Biloba, cet arbre qui, comme on dit, vit pendant 1000 ans et qui est devenu le symbole de la longévité. Il a été offert à Montpellier par le Club des Lions, par ces gens qui ont pour objectif la préservation de la planète. Et cette préservation commence, bien sûr, par les arbres...
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire