mercredi 21 avril 2010

Faire la fête à Montpellier : les Estivales, les Hivernales, la plage et la Comédie des livres

Où les Montpelliérains font-ils la fête ?
- Micro-troittoir

Place Jean Jaurès, MontpellierMontpellier, ville d'étudiant, ville jeune, ville où on fait la fête. Jadis, les étudiants ont fait la fête autour de l'église Notre-Dame-des-Tables, à l'emplacement où, aujourd'hui, se trouve la place Jean Jaurès. Cela n'a pas vraiment changé - bien qu'il n'y ait plus d'église, la place est restée ce qui elle était des siècles auparavant... la place où les étudiants font la fête.

Mais il n'y a pas que la place Jean Jaurès pour faire la fête. "Où je fais la fête ?", répète la dame d'une trentaine d'années qui, justement, prend un café à l'endroit où, jadis, se tenait l'église Notre-Dame-des-Tables. "Déjà, vous partez du principe que je fais la fête." Elle éclate de rire. "Mais vous avez raison. Bien sûr que je fais la fête. Comment pourrait-on vivre à Montpellier sans faire la fête ?"

Puis, elle se met à réfléchir. "Je crois que, pour la plupart des gens, la terrasse d'un café n'est pas le bon endroit pour faire la fête. On sort, on prend un verre, mais la vraie fête, ç'a lieu chez les gens. Dans un appartement ou sur une terrasse, autour d'un barbecue..."

"Mais on fait la fête partout", sourit un Monsieur dans la cinquantaine. "Vous ne voyez pas ? Regardez autour de vous. Tout le monde fait la fête, tout le temps."

Ensuite, toutefois, il devient sérieux. "Ici, les gens ont besoin du soleil pour faire la fête. Ils aiment être dehors, profiter du beau temps. C'est la raison pour laquelle la saison des fêtes commence maintenant. Les fêtes ont lieu à la plage, sur l'Esplanade..." - il fait allusion à l'Esplanade Charles de Gaulle et les Estivales - "ou dans les jardins privés. Mais le soleil ou les étoiles doivent toujours être au rendez-vous."

La fête sur l'Esplanade Charles de GaulleUn étudiant lui donne raison. Lui aussi pense que "la véritable fête" a lieu à l'extérieur. "Nous on fait la fête à la plage, le pique-nique d'abord, puis la musique et on danse. À la plage, on ne dérange personne, l'ambiance est agréable et on peut faire ce qu'on veut. Et ça ne coûte pas trop cher, parce que tout le monde amène quelque chose. On n'a pas besoin de payer pour nos boissons, genre dans un bar, mais on les achète au supermarché. Comme ça, la fête n'est pas chère et on peut recommencer autant de fois qu'on veut." - Et recommencent-ils souvent ? - "Bien sûr, on fait la fête tout l'été. Tant qu'il fait beau, en fait."

Il y a cependant aussi les fêtes plus ou moins organisées. Une dame d'environ quarante ans est la deuxième à évoquer les Estivales sur l'Esplanade Charles de Gaulle. "Ce sont des moments où vous avez l'impression que tout Montpellier fait la fête. On se rencontre autour de grandes tables, on achète la bonne nourriture, chacun selon ses envies et ses moyens, et tout le monde parle à tout le monde. C'est ce que je trouve si formidable à Montpellier : les gens sont ouverts. Vous ne trouvez pas beaucoup de villes si conviviales comme Montpellier."

"...et tout cela sous un ciel plein d'étoiles", ajoute une autre dame, plus jeune, qui pense à l'aspect "romantique" des Estivales. "Et avec beaucoup de bonne musique."

Et les Hivernales ? "Si j'ai entendu parler des Hivernales ?" demande un Monsieur dans la trentaine. "Non désolé." - S'il ne connaît pas les Hivernales, connaît-il les Estivales ? - Oui, je les connais. J'y vais avec des copains. Vous parlez bien de la fête tous les vendredis soirs, en été, sur l'Esplanade..."

"Les Hivernales ? Oui, je sais ce que c'est", répond un jeune homme. "C'est sur l'Esplanade, comme les Estivales. Mais sous la tente. Ç'a lieu pendant l'époque de Noël, le marché de Noël, en fait. Mais j'y suis jamais allé." - A-t-il déjà assisté aux Estivales ? - "Oui, je trouve ça sympa. Mais quand il y a les Estivales, il fait beau. Manger sous une tente, par contre, en plein hiver, ça ne me plaît pas beaucoup." Il hésite pour, ensuite, ajouter en souriant : "Ce n'est pas l'idée qu'on se fait d'une fête, n'est-ce pas ?"

Jardin du PeyrouQue fait-on lorsqu'on fait la fête ? "On mange, on boit, on bavarde...", répond un autre jeune homme. "Et on danse", complète sa copine, "enfin, ceux qui veulent. C'est pas tout le monde qui a envie de danser..." Et elle jette un regard significatif vers son copain.

Toutefois, la fête à Montpellier, ce n'est pas toujours manger, boire et danser : "La plus grande fête à Montpellier est la Comédie des livres. C'est un événement auquel je pense pendant toute l'année. Et quand il arrive enfin, il est toujours trop court", explique la dame d'une quarantaine d'années. "On peut regarder les livres à loisir, il y a des discussions, des conférences, des rencontres avec les auteurs,..."

Une étudiante évoque également la Comédie des livres. "C'est la date la plus importante de la saison. Tout le monde y va. On invite des gens intéressants, des écrivains, surtout, et on a la possibilité de discuter avec eux. Non seulement avec les écrivains, mais aussi avec des responsables des maisons d'édition. Et il y a toujours un thème - je crois que c'est la Russie, la prochaine fois."

"Faire la fête", reprend une autre étudiante en revenant sur le sujet initial. "C'est s'amuser, être bien avec des amis. On peut faire la fête chez les gens, sur l'Esplanade, à la place Jean Jaurès - y a des cafés sympas -, la Comédie, place de la Canourgue et à la plage. Maintenant, ça sera surtout à la plage, bien sûr."

Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire