mardi 12 janvier 2010

Montpellier plus culture égale... Musée Fabre ?

Montpellier et les Montpelliérains - peinture, sculpture, science et philosophie

Le Corum à MontpellierIna, d'origine allemande, vit à Montpellier depuis 20 ans. Elle est traductrice, et elle maîtrise le français comme si c'était sa langue maternelle. On peut dire qu'elle est parfaitement bilingue. Montpellier est devenue sa patrie.

Or, le jour où elle s'est installée à Montpellier, elle se sentait loin de la France. "J'avais plutôt l'impression d'être en Espagne." Le comportement des gens, l'habitude des jeunes dans les bars de crier "olé", les courses de taureaux dans les rues des villages autour de Montpellier… aux yeux de l'Allemande fraîchement arrivée dans le Sud de la France, tout cela faisait partie de son image de l'Espagne.

Ina, traductions français-allemandPlus tard, après avoir entamé ses études, elle a appris "que Montpellier et sa culture, c'est autre chose." Maintenant, ce sont les musées qu'elle identifie à la culture montpelliéraine. "Parfois, les gens qui arrivent à Montpellier ne connaissent pas la richesse étonnante de nos musées."

Ina, traductrice : "Montpellier et sa culture, c'est autre chose."

Yvan, français et également à Montpellier depuis 20 ans, se passionne surtout pour la peinture. "Montpellier et culture, pour moi, c'est la peinture." Il vient de visiter le Corum des Peintres où il a acheté un tableau. "J'adore la peinture." Il considère le Musée Fabre et le Musée Fleury à Lodève comme les "hauts lieux" de la culture montpelliéraine. - Le Musée Fleury fait-il partie de la richesse culturelle de Montpellier ? - "Pour moi, oui. Lodève est si proche, et les deux musées se complètent. D'une certaine manière, le Musée Fleury fait partie de Montpellier"

Montpellier et la peintureYvan, passionné de la peinture

Devant le Corum, un petit groupe de jeunes discute sur l'exposition "Corum des Peintres" qu'ils ont juste quittée. "La peinture, franchement, ce n'est pas mon truc", avoue une fille. "Mais j'aime la sculpture. On trouve beaucoup de sculptures à Montpellier." - La sculpture, est-ce cela la richesse culturelle de Montpellier ? - Elle hésite. "Oui, je trouve. Enfin, il y a autre chose, évidemment, mais moi j'aime la sculpture."

Une dame dans la quarantaine qui se promène sur l'Esplanade a des idées complètement différentes. "La culture à Montpellier ?" Elle réfléchit. "Je ne suis pas encore longtemps à Montpellier, juste quatre ans. Mais le plus intéressant, ici, ce sont les conférences. Je suis, par exemple, une participante très fidèle à 'l'Agora des savoirs'. Ou pendant le Festival de Radio France, j'assiste régulièrement aux 'Rencontres de Pétrarque'." Mais il y a aussi les cafés à thèmes à Montpellier. "Parfois, je vais au 'bar des sciences' ou au 'café-géo' ou, aussi, au 'café philo' ou au 'café citoyen'. - Et toutes ces manifestations sont gratuites. C'est cela qui est magnifique à Montpellier."

Montpellier, c'est donc la culture pour des gens qui n'ont pas beaucoup d'argent ? - "J'aime beaucoup l'opéra", déclare un Monsieur âgé en traversant la place de la Comédie. "Le Corum, l'Opéra sur la Comédie… Mais il est vrai qu'ils vendent presque toujours des places bon marché pour les chômeurs. Oui, ici, la culture est ouverte à tout le monde et à tous les budgets."

Montpellier et l'opéra-comédie"Aller au restau", répond un Monsieur dans la trentaine. "Il y a tant de bons restaurants à Montpellier." - Les restaurants représentent-ils la culture de Montpellier ? "Oh oui, sûr." Il réfléchit. "Puis, le Musée Fabre, la peinture."

La culture à Montpellier est une chose - la culture montpelliéraine en est une autre : y a-t-il une "culture montpelliéraine" ? "Musée Fabre", est l'avis spontané d'une dame dans la trentaine. "L'opéra, le Corum et les concerts", dit une autre, un peu plus âgée. Et un Monsieur, à peu près du même âge, ajoute : "Le tram. Montpellier, c'est le tram. Pas de culture sans tram…"

D'autres articles "micro-trottoir" dans "Les gens de Montpellier" :
Montpellier et son réseau TaM
Les Montpelliérains et leurs téléphones portables
Faut-il être né à Montpellier pour être Montpelliérain ?
Place de la Comédie à Montpellier : deux jours avant Noël...
Photos et texte : copyright Doris Kneller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire