mardi 1 décembre 2009

Le marché de Noël à Montpellier prend forme...

Marché de Noël : Montpellier se prépare

Montpellier, marché de NoëlTerminé ce moment où le calme régnait sur la place de la Comédie. Encore, les foules ne sont pas arrivées, tous ces Montpelliérains et visiteurs de la ville qui flânent autour des stands du marché de Noël. Mais la place est déjà envahie des voitures des exposants qui préparent leurs stands.

Et l'ambiance est joyeuse. "Crise ou pas", dit un exposant, "je suis sûr qu'on fera de bonnes affaires." Un autre ajoute : "Le marché de Noël à Montpellier, c'est toujours fun."

Bijoux à Montpellier, sur le marché de NoëlEncore, les stands ne révèlent pas leur destination. "Bijoux", répondent plusieurs exposants quand on leur demande ce qu'ils ont l'intention de vendre au marché. "Bijoux" est aussi la réponse de pas mal de Montpelliérains qui passent sur la Comédie, lorsqu'on leur demande le premier produit auquel ils pensent par rapport au marché de Noël. On le sait alors : dans les semaines prochaines, Montpellier aura beaucoup de bijoux a contempler…

Mais cela n'est évidemment pas tout. Qui pourrait oublier, par exemple, le vin chaud ? Ou les jouets ? Ou les petits anges et autres ornements "typiques" de cette époque de l'année ? Ou les diverses spécialités de Noël ? "Ce qui évoque Noël pour moi ?", réfléchit une Montpelliéraine âgée. "Beaucoup de sucreries. Des sucreries de partout…" Elle sourit et, espiègle, elle se lèche les lèvres.

Noël à MontpellierToutefois, il y en a aussi qui voient le marché de Noël d'un mauvais œil. "Consommation, rien que consommation", se plaint un jeune homme. "À Noël, on n'a que ça en tête, à Montpellier et ailleurs." Sa copine semble d'accord : "Le marché de Noël, ça signifie des masses sur la Comédie et l'Esplanade, on ne peut plus passer, ça vous bouscule de partout."

Des masses sur la Comédie ? "Oui", confirme un exposant, "il est vrai, parfois, il y a vraiment la foule, surtout le week-end. Mais ça ne veut pas dire que tout le monde à l'intention d'acheter. Plus il y a de foule, moins on vend. Les gens viennent surtout pour regarder, par curiosité." Son collègue lui donne raison : "Les affaires se font plutôt au cours de la semaine. Ceux qui veulent acheter quelque chose reviennent au moment où il y a moins de monde."

Mais est-ce vrai que le marché de Noël n'est rien que le symbole de la consommation pour les uns et de la vente pour les autres ? - "Symbole ?" répond une dame dans la trentaine qui affirme d'avoir "vu passer beaucoup de marchés de Noël" à Montpellier et ailleurs. "Oui, bien sûr, un marché est toujours le symbole de la consommation, parce qu'il y a des marchandises à vendre. Mais il y a aussi les lumières, l'ambiance de fête et de chaleur, l'idée de partager un bon moment avec les autres…"
Photos et texte : copyright Doris Kneller, "Gens de Montpellier" et SudDesign

Aucun commentaire:

Publier un commentaire