lundi 28 décembre 2009

Culture à Montpellier : entre Comédie des livres et Festival de Radio France

Livres, cinéma, théâtre - Montpellier et son Agglo face à la culture

Montpellier, la Région
La Région : culture à Montpellier

Fin de l'année, époque des comptes rendus, des promesses et des bonnes intentions - notamment des promesses et des bonnes intentions que l'État prononce par rapport aux désirs de ses protégés. Et, déjà, l'année s'annonce bien pour Montpellier et son Agglo ou, au moins, pour les amateurs de livres ou, plutôt, pour ceux qui les vendent... Car les librairies de Montpellier et de son Agglo n'auront pas à payer la taxe professionnelle 2009. Une bonne nouvelle pour leurs propriétaires. Personne, toutefois, n'a dit que cela s'appliquerait aussi aux éditeurs installés à Montpellier. Et personne, non plus, n'a parlé d'un impact de la mesure sur le prix des livres...

Brigitte Choplain à l'orgue de BarbarieMais on ne peut pas avoir tout, et un soutien des librairies, cela n'est déjà pas mal. Et en plus, il y a les subventions pour montrer, à quel point Montpellier est proche de sa culture. Ainsi, selon un article de Midi Libre, le "Festival de Radio France à Montpellier" reçoit 300.000 € de subventions. En contrepartie, il ouvre les portes d'une grande série de concerts aux chômeurs et autres personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas payer, organise une semaine de table ronde philosophique gratuite pour le public et programme plusieurs semaines de films, également gratuits.

Montpellier : Brigitte Choplain et son orgue de Barbarie

Le "Festival Montpellier Danse" qui, également, propose quelques manifestations gratuites, pense toutefois dans des chiffres différents : 1.219.600 € pour la danse à Montpellier. Une somme qui est bien plus large que celle adjugée au Théâtre des Treize-Vents et son nouveau directeur Jean-Marie Besset : le Centre dramatique national de Montpellier doit se débrouiller avec le chiffre (presque) magique de 750.750 €.

Mais Montpellier et son Agglo n'oublient pas non plus des manifestations un peu moins connues : le "Printemps des Comédiens", un "must" pour les Montpelliérains mais peut-être pas encore pour tous ses visiteurs est soutenu avec 400.000 € tandis que l'Opera junior de Vladimir Kojoukharov, cette institution si efficace pour rapprocher la jeunesse de la musique classique, n'est pas oublié non plus : il reçoit 80.000 €

Théâtre ou pas théâtre, cela n'est peut-être pas la question, mais pour ceux qui préfèrent le cinéma, les 400.000 € accordés au Festival international du cinéma méditerranéen sont certainement un bon investissement. Et puis, il reste tous ces autres théâtres, festivals et autres Club de la Presse a qui on a également pensé...

Corum, MontpellierEn tout, 13 867 650 € pour la culture - chapeau Montpellier et son Agglo. Toutefois - la distribution de cette somme est-elle toujours juste ? Certainement pas. Pleins d'associations qui font du bon travail sont oubliés ou presque. Mais qui est à blâmer ? Qui s'investisse pour montrer aux responsables dans quels profondeurs de Montpellier se cache une partie de notre valeur culturelle ? - Une tâche à suivre...

Le Corum, la culture à Montpellier

Mais l'argent n'est pas tout et les livres, sans doute, sont plus importants : et qui dit nouvel an dit aussi fin de la saison, bientôt, dans quelques mois. Et fin de la saison, à Montpellier, c'est la Comédie des livres sur la place de la Comédie. Cette année-ci, la vedette n'est pas accordée à un pays européen, ni asiatique. Cette année-ci, le comité de la Comédie a fait un choix qui plaît beaucoup au président de l'Agglo, George Frêche : Les États-Unis.

Photos et texte : copyright Doris Kneller

1 commentaire:

  1. Et tout ça nous fait de chouettes impots locaux, ne crois tu pas ?

    RépondreSupprimer